Muggleland : forum d'Marietta Edgecombe

Venez parler des films, séries que vous aimez, aussi venez délirer avec des jeux débiles, faites des sondages, bref un espace de détente absolu.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le générateur de mots d'amour ou votre roman

Aller en bas 
AuteurMessage
Mary Edgy
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 336
Age : 31
Localisation : Ici ou ailleurs. Je m'en fous.
Loisirs : Hum... Net HP OTH LOST.......
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Le générateur de mots d'amour ou votre roman   Mar 24 Jan - 16:54

http://www.unpeudamour.com/roman/index.php

Ce site est pas mal. Mettez des caractéristiques mais pas n'importe quoi au début s'il vous plait. Puis le site va créer VOTRE roman d'amour...

C'est pas mal !!! UP

_________________
4•8•15•16•23•42


Dernière édition par le Mar 24 Jan - 17:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Edgy
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 336
Age : 31
Localisation : Ici ou ailleurs. Je m'en fous.
Loisirs : Hum... Net HP OTH LOST.......
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Mon histoire...   Mar 24 Jan - 16:55

Quand Tu Me Tiens...
par Mary Edgy (ou EB Héhé )



Un grondement sourd à peine rythmé par les pas de Jack embrumait Londres. Celui-ci se mit à chanter doucement, puis de plus en plus fort, mais cessa de peur d'être ridicule. Il traversa le zoo, et bizarrement sourit au lion qui le regardait d'un oeil morne. Sans trop savoir comment, il se retrouva devant la porte.

Il frappa énergiquement. Des pas se firent entendre, et une mignonne voix chanta:
- Qui est là?
- C'est Jack! Répondit celui-ci.
- Je ne connais aucun Jack! Dit la voix.
Il y eut un silence.
- C'est toi, Melissa? Fit Jack.
La porte s'ouvrit soudain:
- Mais oui c'est moi, mon Jack! Je t'ai bien eu.
Il allait protester, mais elle ne lui en laissa pas le temps:
- Entre, dit-elle.
Jack la suivit jusqu'au salon.
- Assieds-toi, fit Melissa.
Il se laissa tomber dans un fauteuil et poussa un soupir d'aise.
Il ferma les yeux, et bailla.
- Viens sur mes genoux, dit-il à Melissa. Je vais te raconter quelque chose.
Celle-ci obtempera, et fit comme si elle ne se doutait de rien. Mais elle savait exactement ce qui allait se passer. D'ailleurs, elle ne fut pas sitôt près de lui qu'il la serra dans ses bras et se mit à l'embrasser fougueusement. Peu après, elle le regarda et lança:
- Tu es tellement prévisible que tu en es touchant!
- Ah oui? Fit Jack. Ça, c'est ce que tu crois. Car j'ai la preuve du contraire.
- J'aimerais bien voir ça!
- Viens, je vais te le dire en secret... dit-il.
Mais Melissa, pas dupe, se jeta sur lui avant qu'il n'ait eu le temps de tenter quoi que ce soit, et l'embrassa à son tour.
Ils se regardèrent. Jack approcha sa bouche de l'oreille de Melissa et chuchota:
- Je t'aime...
Bien sûr, il lui avait déjà dit qu'il l'aimait. Bien sûr, il lui avait dit des milliers de fois. Mais ce sentiment était toujours le même. Il voulut le lui dire.
- Nous nous connaissons depuis tant d'années... tu as tellement changé, depuis... et puis non, tu n'as pas tellement changé. Et je n'ai jamais eu d'autre amour que le tiens.
- Il en est de même pour moi, mon chéri, déclara Melissa. Personne ne pourra remplacer ton si tendre sourire. Tu es unique, grâce à plein de petites choses. Personne n'a ta démarche, Personne n'a tes cheveux. Personne n'imite aussi bien que toi le cri du chat. Personne ne connait l'histoire de Londres aussi bien que toi. Personne à part toi ne m'a jamais dit que j'étais mystérieuse. Bref, personne à part toi ne mérite d'être dans mon coeur.
- Tu sais... j'ai aimé, tout à l'heure, lorsque nous nous sommes embrassés.
Il n'en fallut pas plus à Melissa pour saisir le bras de Jack et lui offrir de nouveau un baiser enflammé. Les deux êtres eurent cette fois l'impression d'être emportés dans une tempête. Sur un océan rouge sang. Leurs souffles s'échouaient invariablement dans les hurlements du vent, et les gifles des vagues leur faisaient fermer les yeux. C'était beau, c'était puissant, comme un tableau de Monet, ou comme ''I Will Always Love You'' de Whitney Houston. Tout rugissait autour d'eux, ils étaient enfermés dans une parenthèse qui les épargnait des griffes du cyclone, des griffes signant leur passage d'une trace de salive blanche et éphémère... tout tournait, des vertiges les prenaient, Jack ferma les yeux et eut l'impression d'aimer en haut d'un saule pleureur. Et soudain tout s'arrêta.
- Melissa...
- Oui?...
- Melissa... veux-tu m'épouser?...
- Oui... fit-elle doucement.
Toute la nuit, ils restèrent enlacés, à parler, ou à s'embrasser.
- Je t'ai déjà parlé de Ruben? Demanda Jack.
- Non.
- Il m'a dit un jour que je ne pourrais jamais séduire qui que ce soit, même une folle.
- Il ne faut pas écouter ce genre d'idioties... comment pouvait-il te dire ça, à toi, qui es si... adorable!
- Tu ne le connais pas. Sa bêtise dépasse l'entendement.
- Je veux bien te croire!

Puis ils se promirent de s'aimer éternellement, et l'éternité commença pour eux.

_________________
4•8•15•16•23•42
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le générateur de mots d'amour ou votre roman
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quleques Mots d'Amour - Yves-René Bonjour (Poésie)
» Quelques mots d’amour
» LES MOTS D'AMOUR - musiqué par Eric le noir
» Mots d'amour en lingala....
» Des mots d'amour...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Muggleland : forum d'Marietta Edgecombe :: P'tits délires. :: Les jeux ou sites à la con-
Sauter vers: